Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Google Nose vous permet de rechercher des parfums, à quoi ressemble le chocolat fondu

Google Nose vous permet de rechercher des parfums, à quoi ressemble le chocolat fondu



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Nous recherchions « biscuits frais » toutes les 30 minutes

Parfois, nous souhaitons pouvoir rechercher l'odeur du beurre noisette, ou peut-être une épice inconnue dans une nouvelle recette. Naturellement, Google a un outil pour ça (ou pas).

Dans le dernier poisson d'avril de Google, l'équipe a lancé un aperçu pour Google Nez, version bêta. « Revenez à vos sens : allez au-delà de la saisie, de la parole et du toucher pour une nouvelle notation de la sensation », dit leur page promotionnelle. Avec la Google Aromabase avec 15 millions de sentioctets, et quand on a peur d'essayer les senteurs ? "Ne demandez pas, ne sentez pas : pour quand vous vous méfiez de votre requête - SafeSearch inclus."

Ce n'est pas la première fois que les parfums électroniques sont au cœur de certaines farces du poisson d'avril ; en 2008, un ingénieur logiciel a rédigé un faux communiqué de presse pour gratter et renifler Google Livres, pour des titres comme "The Cheese Companion" et "The Science of Chocolate".

Regardez la promo ci-dessous pour rire quelques instants, puis imaginez les possibilités. Vous ne savez pas quand votre beurre a fini de dorer à cette odeur de noisette grillée ? Demandez à la recherche Google. Besoin d'un remontant rapide ? Recherchez « cookies aux pépites de chocolat frais ». Besoin d'un réveil ? Recherchez « café frais » ou peut-être « zeste de citron ». Imaginez les possibilités d'écriture de fromages et de vins. Nous sommes en bas. Faites en sorte que cela se produise, poisson d'avril ou pas.


Comment déguster le chocolat comme un connaisseur

Ce sont des informations délicieuses qui vous aideront à apprécier chaque bouchée.

Nous comprenons : parfois, lorsqu'il y a une barre de chocolat dans les parages, vous pouvez simplement l'aider. Votre Augustus Gloop intérieur sort et l'écharpe en quelques minutes. Mais il y a quelque chose à dire pour une alimentation consciente, c'est-à-dire adopter une approche similaire à celle que vous pourriez essayer avec du vin ou du fromage. Déguster du chocolat - vraiment le goûter - peut être une expérience merveilleuse et aussi un outil de découverte. Cela peut vous aider à comprendre les nuances entre des types de chocolats similaires, et cela pourrait même vous transformer en un snob du chocolat (la vie est trop courte pour manger du mauvais chocolat, n'est-ce pas ?).


Les ingrédients de ces cookies sont à peu près aussi basiques que les cookies basiques. Pour créer ces cookies, vous aurez besoin de :

  • farine tout usage
  • Sucre en poudre
  • poudre de cacao noir non sucré
  • bicarbonate de soude
  • sel
  • Beurre sans sel
  • Le Lait
  • vanille

Si vous avez une farine sans gluten que vous aimez utiliser pour la cuisson, je suis sûr que cela fonctionnerait bien ici aussi.


Des alternatives plus sûres

Il existe des moyens plus sûrs de parfumer l'air. Voici quelques suggestions:

Utilisez des huiles essentielles. Les huiles essentielles peuvent être placées dans un diffuseur à ultrasons pour créer un arôme merveilleux.

Attention, de nombreuses marques présentes dans les magasins aujourd'hui sont adultérées avec des produits chimiques.

Mijoter les épices. Placer les épices telles que les bâtons de cannelle, les clous de girofle et la muscade dans une petite casserole d'eau sur la cuisinière et laisser mijoter.

Créez des pots-pourris. Utilisez des fleurs séchées, des herbes, des écorces de fruits et des épices pour faire du pot-pourri. Il existe de nombreuses recettes de bricolage –, il suffit de google !


Recette de bombe de bain naturelle

Les bombes de bain peuvent également utiliser des recettes naturelles pour un effet naturel sur votre peau. C'est très facile à faire, non toxique et rapide.

Les bombes de bain ne prennent que quelques secondes à produire, il est donc important d'avoir les ingrédients à portée de main avant de commencer. La plupart des ingrédients sont courants dans de nombreux foyers, alors assurez-vous qu'ils sont disponibles :

  • Bicarbonate de soude – la base de cette recette. Combiné à l'acide citrique, il provoque l'action pétillante.
  • Acide citrique – l'ingrédient le plus rare dans cette recette que beaucoup n'ont pas (vous devrez en acheter). La réaction pétillante est comme nager dans du champagne.
  • Fécule de maïs nous donne la sensation soyeuse que nous aimons tous dans les bombes de bain. Dans cette recette, nous utilisons généralement de la poudre de fécule de maïs biologique. Arrowroot fonctionne aussi bien mais n'offre pas un produit fini aussi soyeux.
  • Huile, sel et liquide – ceux-ci sont tous très flexibles et vous pouvez choisir n'importe quel mélange.
  • Huile – choisissez un basique l'huile d'olive, l'huile d'amande ou l'huile de noix de coco.
  • Le sel – s'en tenir au sel de base ou ajouter du sel d'Epsom ou un autre choix de sel préféré.
  • Liquideeau simple fonctionne, mais l'hamamélis à base de plantes est également utile pour apaiser davantage la peau.
  • Ajouter parfums et couleurs avec des additifs naturels, des colorants et des huiles essentielles.

De combien de choses vous aurez besoin (les proportions) :

  • 1 tasse de bicarbonate de soude
  • 1/2 tasse d'acide citrique
  • 3/4 tasse de fécule de maïs
  • 2 cuillères à soupe d'huile
  • 2 cuillères à soupe d'eau (vous aurez peut-être besoin de plus si nécessaire)
  • additifs naturels au choix

Comment c'est fait :

  1. Mélanger les huiles avec du bicarbonate de soude
  2. Mélanger les ingrédients durs avec de l'acide citrique et le mélange ci-dessus
  3. Mélangez le tout en ajoutant de l'eau (le vaporisateur aide)
  4. Mélangez bien le tout avec les mains (à l'aide de gants) jusqu'à ce que le mélange se tienne et ne se désagrège pas
  5. Ajoutez-le aux formes (comme les formes de muffins graissés)
  6. Laissez reposer pendant 24-48 jusqu'à ce qu'il durcisse complètement.

Vous devriez utiliser ces bombes de bain dans les deux semaines.


Choisir les meilleures bougies parfumées – Le guide d'achat ultime

Nous savons tous comment le parfum peut affecter notre humeur et notre perception. C'est l'une des raisons pour lesquelles les bougies parfumées sont si populaires. Nous les utilisons souvent pour nous aider à nous détendre dans le confort de notre maison. En effet, il a été prouvé scientifiquement que certains arômes réduisent les tensions musculaires induites par le stress. Brûler des bougies parfumées peut aider à évoquer des souvenirs de moments plus heureux, augmenter la concentration et la productivité, et même favoriser l'attirance sexuelle.

Évidemment, vous êtes déjà suffisamment convaincu pour aller vous acheter des bougies car vous lisez déjà ce guide. Mais comme il y a tellement de marques parmi lesquelles choisir et de nombreux parfums, il est assez facile de se sentir submergé. Alors, comment naviguer dans le monde des bougies parfumées/odorantes ? Nous avons compilé des trucs et astuces de différents experts en bougies pour vous aider à trouver le parfum parfait pour vous, ainsi qu'un peu de bougie 101 pour que vous ne soyez pas dans le noir sur les mèches, la cire et bien plus encore.

Types de cire

Pour la plupart d'entre nous, la cire n'est que de la cire. Mais les bougies peuvent être fabriquées avec différents types de cire.

Cire de soja

La cire de soja est fabriquée à partir d'huile de soja. Il est biodégradable et durable, ce qui en fait le choix parfait pour ceux qui sont soucieux de l'environnement. Elle brûle également plus longtemps, plus proprement et plus uniformément que les autres types de cire (nous y reviendrons plus tard). Cependant, comme la cire de soja est trop molle, elles sont généralement vendues dans des récipients en verre. Vous n'en trouverez peut-être pas qui conviendront à votre bougeoir (si vous en possédez déjà un). Certaines bougies sont un mélange de cire de soja et de paraffine pour les rendre plus dures.

Paraffine

Il n'est généralement pas utilisé dans les bougies de luxe, bien qu'il soit utilisé dans la fabrication de bougies parfumées. C'est le matériau le moins cher mais il a aussi tendance à brûler beaucoup plus vite. Certaines bougies à la paraffine contiennent d'autres ingrédients, comme le cyber, pour aider la bougie à brûler plus longtemps. Vous devez noter qu'il produit plus de suie par rapport aux autres types de cire. On dit également que la cire de paraffine émet des produits chimiques toxiques tels que le benzène. De plus, la paraffine est un allergène pour certaines personnes.

Cire d'abeille

La cire d'abeille n'est pas beaucoup utilisée dans les bougies parfumées car elle a déjà un parfum de miel qui ne se mélange pas bien avec d'autres parfums. Lorsqu'elles sont allumées, les bougies en cire d'abeille émettent une belle lueur chaude qui rend inutile la teinture. Il brûle le plus lentement et ne coule pas, ce qui en fait le matériau le plus cher pour les bougies.

Cire végétale

Cette cire est similaire à la cire de soja en termes de consistance et d'apparence. Fabriqué à partir d'huile végétale hydrogénée, c'est une alternative durable à la cire de paraffine. Cette cire a une couleur très luxueuse. Comparé à la cire de paraffine, ce matériau est moins susceptible de s'encrasser. Cependant, la cire de paraffine a un meilleur jet d'odeur. Le jet de parfum, au cas où vous ne le sauriez pas, est la distance à laquelle le parfum de la bougie est dispersé.

Flairer

Le parfum est quelque chose de très personnel. Elle est liée à nos souvenirs et à nos émotions. Ce que nous percevons comme délicieux, sucré ou confortable peut avoir une odeur nauséabonde ou déclencher des émotions/souvenirs négatifs chez les autres. Comme quelqu'un l'a dit un jour, la beauté est dans le nez du spectateur. Cela étant dit, si vous ne savez pas par où commencer, les experts vous recommandent de vous demander quels parfums vous rendent heureux.

À partir de là, vous pouvez consulter les différentes familles de parfums pour découvrir quels autres parfums ont le plus de chances de vous convenir. Vous pouvez choisir des parfums fruités car cela vous rappelle les vacances d'été. Si vous aimez l'odeur du bois de santal, vous aimerez peut-être aussi d'autres parfums boisés comme le cèdre, la mousse et le patchouli. La famille des parfums épicés comprend la cannelle, le gingembre, la muscade et le safran. Vous pouvez également choisir des parfums en fonction de votre humeur ou de l'ambiance que vous souhaitez projeter.

Si vous voulez vous sentir revigoré, vous pouvez choisir l'orange, la menthe, le citron et le pamplemousse. Pour plus de sérénité, choisissez des parfums qui contiennent des extraits de bambou, de vanille et de lavande. Le chocolat, l'ambre et le patchouli sont parfaits pour créer une ambiance romantique, tandis que la bergamote et la camomille contribuent à créer une atmosphère réparatrice.

La taille et la forme

Les bougies odorantes se présentent sous différentes formes et tailles. Ce que vous choisirez dépendra de vos préférences et de votre espace. Évidemment, une petite pièce n'aura besoin que d'une petite bougie alors qu'une grande pièce en aura besoin d'une grande. Cependant, la préférence va toujours régner ici.

Notre seule recommandation est d'essayer d'acheter de petites bougies pour des parfums que vous n'avez jamais essayés. De cette façon, vous pouvez tester le parfum ainsi que les performances de la bougie (lancement du parfum, capture, taux de combustion, etc.) avant de vous engager sur un prix plus élevé et une bougie plus grande.

Les mèches

Oui, l'odeur d'une bougie odorante sera l'aspect le plus important du produit que vous achetez. Mais les mèches comptent toujours. Une mèche de qualité est une mèche en coton ou en lin qui brûle uniformément et dégage une forte odeur.

Temps de combustion

Cela veut dire ce qu'il dit. Le temps de combustion est la durée pendant laquelle votre bougie brûle. De toute évidence, vous voulez en avoir pour votre argent. Pourquoi dépenser autant d'argent pour une bougie qui ne durera que peu de temps, n'est-ce pas ? Maintenant, le temps de combustion d'une bougie est affecté par plusieurs facteurs tels que les ingrédients utilisés pour créer la cire, la qualité de la mèche et la concentration du parfum.

Si une mèche n'a pas été placée dans une bonne position, la bougie peut brûler de manière inégale. La mèche peut se boucher s'il y a trop d'additifs qui ont été utilisés pour fabriquer la bougie. Bien sûr, la taille de la bougie affecte également le temps de combustion. De plus, le soin et l'entretien appropriés d'une bougie peuvent allonger sa durée de combustion.

Oh, et voici un autre conseil : expérimentez jusqu'à ce que vous trouviez les parfums qui conviennent à votre espace. Vous pouvez mélanger deux parfums ou plus ensemble. Et une fois que vous avez trouvé les parfums qui vous conviennent, respectez-les. Avec le temps, il deviendra votre parfum signature, quelque chose qui rappellera toujours votre famille et vos amis à vous et à votre maison.


Couleur: Blond, noir, marron, sang de bœuf, chaque chocolat noir a sa propre couleur. Un brun plus foncé peut indiquer une torréfaction plus longue ou une torréfaction à température plus élevée. La couleur de la barre est également le reflet du type de fève de cacao utilisé. Il en va de même pour les barres de chocolat au lait artisanales, mais les couleurs ici sont affectées par la quantité de lait en poudre utilisé dans le mélange.

Finir: Le miroir de la barre, cette finition brillante ou mate qui vous indique l'état de la barre et la sensation en bouche de ce style de chocolat. La coloration et la texture doivent être uniformes. Si le chocolat est terne avec des taches et/ou des stries grisâtres, il peut avoir fleuri. Conserver le chocolat à de mauvaises températures (au-dessus de 70 degrés) peut créer une floraison de sucre et/ou de graisse. Le chocolat fleuri est comestible, mais pas très joli ou savoureux.

Casse ta barre. Comment dur, comment doux? Snap est une sorte de son de sensation, un moment dans le temps où vos oreilles et les moteurs affinés des muscles de vos doigts vous donnent d'immenses quantités d'informations sur l'homogénéité de l'entrelacement des cristaux de beurre de cacao, la finesse de broyage de la taille des particules du solides de cacao. Le snap vous apprendra comment le chocolat se comportera dans votre bouche. Et le claquement d'un bon chocolat est un joli son oscillant entre le bruit sourd et rassurant d'une porte Mercedes Benz et le crépitement métallique d'une plaque de glace sur un étang gelé.

Portez le chocolat fraîchement cassé à votre nez et imprégnez-vous de tout l'arôme du chocolat. Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit et au nez avant même de le mettre dans votre bouche ? Le chocolat peut sentir fruité, noisette, fumé, amer, épicé, terreux/végétal, floral et plus encore.


Dégustation de chocolat

Comme les experts en vin, les chocolatiers professionnels et les connaisseurs utilisent une procédure simple mais systématique pour révéler toutes les nuances d'une bouchée de chocolat.

Avec quelques trucs et astuces, vous pouvez apprendre à goûter le chocolat comme un pro, simplement en ralentissant, en savourant et en concentrant votre attention sur le goût et la texture. Vous serez étonné de ce que vous découvrirez.

Comment goûter et apprécier le chocolat

Bien que nos directives puissent améliorer votre expérience, il n'y a pas de « bonne ou de mauvaise » façon de goûter le chocolat. N'oubliez pas que le meilleur chocolat est celui que vous aimez le plus. Personne ne perçoit les arômes ou les saveurs exactement de la même manière, et même la texture peut différer d'un palais à l'autre. Votre palais de chocolat individuel évolue et s'affine au fil du temps avec l'expérience. Lors de la dégustation, recherchez, notez et décrivez ce qui vous plaît dans les chocolats que vous goûtez ainsi que ce que vous trouvez moins attrayant dans un chocolat en particulier.

Poursuivez votre lecture pour découvrir les conseils d'experts sur un voyage de découverte culinaire.

Comment commencer

Les dégustateurs professionnels goûtent généralement un type de chocolat à la fois, en se concentrant sur le chocolat au lait, le chocolat aigre-doux ou le chocolat blanc, ne dégustant idéalement pas plus de six échantillons à la fois. N'hésitez pas à définir vos propres règles et concentrez-vous sur les chocolats d'un seul fabricant, ou de plusieurs, en dégustant différents types de chocolat, ou d'un type à la fois.

Créez un espace de dégustation agréable sans trop de distractions sensorielles. Limitez le bruit, les lumières vives et les parfums forts afin que vos sens soient comblés par les arômes, les nuances de saveur et les textures variées du chocolat que vous goûtez. Casser ou couper le chocolat en petits morceaux pour l'échantillonnage, offrir de l'eau et des craquelins non aromatisés pour nettoyer le palais, et fournir du papier et des stylos ou des crayons pour prendre des notes.

Ce qu'il faut remarquer

De quelle couleur est le chocolat ? Est-il brillant, mat, foncé, clair ? Apportez le chocolat à votre nez et inspirez profondément. Quels arômes captez-vous ? Casser le morceau de chocolat en deux. Est-ce que ça claque ? Comment le chocolat se sent-il lorsqu'il fond sur votre langue : crémeux, velouté ou crayeux ? Enfin, quel goût a-t-il ?

On mange avec les yeux. L'apparence fait partie du plaisir initial et de l'attrait du chocolat, mais n'est pas en soi une mesure de la qualité. La couleur du chocolat varie. Il peut être ivoire, doré, nuances de brun cuivré, rouge foncé ou brun charbon selon le type de chocolat, le pourcentage de cacao dans le chocolat, la présence et la quantité de lait ou de crème, et la source des fèves dont le chocolat était fait.

Un brillant attrayant à la surface du chocolat avec un grain serré, fin et de couleur uniforme sur les bords coupés ou cassés indique que le chocolat était bien tempéré, et correctement refroidi et stocké. Les échantillons éraflés ou grattés ne sont pas nécessairement de mauvaise qualité, mais ils sont moins agréables à l'œil.

Sentir

Comme pour le vin, certains des premiers indices de saveur se trouvent dans le nez. Avant même de déguster, frottez le morceau de chocolat avec votre pouce pour le réchauffer et libérer son arôme. Tenez le chocolat contre votre nez dans les mains en coupe, comme un verre à eau-de-vie, pour capturer et maintenir l'arôme près de vous. Reniflez ou respirez lentement. Au début, le chocolat peut simplement sentir le « chocolat ». Mais lorsque vous comparez une pièce avec une autre, vous remarquerez des différences générales de richesse, d'intensité, de douceur et de caractère terreux. Vous apprendrez les notes les plus basses et les notes les plus aiguës. L'arôme de certains chocolats est faible, tandis que celui d'autres est intense. Vous pouvez alors détecter des différences encore plus spécifiques.

Les chocolats au lait dégagent souvent des arômes de lait ou de crème, ou de caramel ou de malt. Les arômes de chocolat noir peuvent être caractérisés par des noix grillées, du café torréfié, des fruits secs ou du vin. Certains chocolats ont des qualités florales ou fruitées, d'autres ont une odeur plus torréfiée ou de noisette. Comme pour la saveur, chaque marque de chocolat a un arôme caractéristique. Cela vient du mélange ou de la sélection des grains et de leur qualité, ainsi que des méthodes de torréfaction et de conchage du fabricant. Il n'y a pas de fin aux notes spécifiques que vous pouvez apprendre avec la pratique et aucune limite aux mots que vous pouvez utiliser pour les décrire.

Les dégustateurs accomplis sont aptes à puiser dans leur propre expérience et leur propre mémoire, choisissant des mots en conséquence pour décrire ce qu'ils sentent et goûtent. S'entraîner!

Capturez-le

La texture est extrêmement importante pour l'expérience du chocolat. Une texture fondante, onctueuse et crémeuse est si séduisante que beaucoup de gens sont plus influencés par la texture que par la saveur.

Commencez par écouter le snap ! C'est le premier indice de la texture. Snap est la sensation et le son d'un morceau de chocolat lorsque vous le cassez ou le mordez pour la première fois. Snap est plus facile à apprécier dans une barre mince qu'un gros morceau de chocolat. La pression est fonction de la quantité et de la qualité du beurre de cacao dans le chocolat, de la finesse de broyage des particules de chocolat et de la qualité de la trempe du chocolat.

Les barres de chocolat blanc et au lait ont un claquement plus doux que le chocolat noir ou mi-sucré car leur teneur en matière grasse de lait et de beurre les rend naturellement plus douces.

Savourez le fondant

La sensation en bouche est un autre mot pour la texture. Après avoir regardé, senti et cassé, placez le chocolat dans votre bouche. Mais, résistez à l'envie de mâcher et de manger. Au lieu de cela, tenez le chocolat contre le palais de votre bouche et passez votre langue sur le fond de celui-ci, en remarquant d'abord comment il fond, puis ce que vous ressentez. Est-ce qu'il fond facilement et se sent lisse et crémeux, ou graisseux et visqueux? Peut-être qu'il résiste à la fonte et semble dur ou cireux? Est-ce que ça se sent granuleux ou graveleux, poudreux, rude, ou séchage?

Il n'y a pas deux palais qui ont la même perception de ces textures. il est même possible que le même morceau de chocolat semble lisse et soyeux à un dégustateur et sécher et poudreux au suivant!

Si le morceau de chocolat a complètement fondu, prenez un autre morceau pour que vous puissiez maintenant remarquer comment le chocolat se sent à mâcher. Est-ce gommeux, collant, en forme de gâteau, flou, dissolution rapide, etc.?

Goût

La saveur est le critère ultime de la qualité du chocolat. Parce que la texture est tellement distrayante, certains dégustateurs se concentrent d'abord sur la saveur, avant de considérer la texture. Dans tous les cas, la saveur commence à remplir votre bouche à partir du moment où le chocolat commence à fondre sur votre langue.

Au début, il y a tellement de plaisir à goûter le chocolat qu'il peut être difficile de se concentrer sur les spécificités de la saveur. Comme pour l'arôme, votre première perception peut être simplement décrite comme « chocolat » ou même simplement « délicieuse » ! Lorsque vous commencez à vous concentrer, remarquez plusieurs choses :

La saveur monte-t-elle rapidement ou lentement?

La saveur se développe-t-elle et atteint-elle un pic ou reste-t-elle constante ?

La saveur change-t-elle de caractère du début au milieu jusqu'à la fin ?

Combien de temps la saveur dure-t-elle dans votre bouche? Les dégustateurs professionnels de chocolat recherchent souvent un «longue finale. " C'est simplement une saveur qui dure longtemps dans la bouche.

Décrire la saveur est l'aspect le plus amusant et le plus stimulant de la dégustation de chocolat. Tout le monde s'améliore avec la pratique.

Envie de prolonger votre expérience ? Associez-le

Les saveurs complexes du chocolat n'augmentent que lorsqu'elles sont associées à du vin, de la bière, du café, du thé, du fromage, des fruits secs, des collations salées et des noix. La seule limite à ce qui fait un bon accord est votre imagination !


ERICA BAUERMEISTER

De nombreux lecteurs ont écrit et demandé des recettes. Bien que je me sois souvent demandé ce que penserait Lillian, je me suis beaucoup amusé à publier des recettes en tant qu'invités sur des blogs sur Internet et je les collectionne maintenant ici. J'espère que vous les utiliserez comme tremplins, comme point de départ de votre propre processus d'expérimentation. Changez les ingrédients et les quantités selon les instructions de votre nez et de vos papilles gustatives. Ayez confiance en vous et en la nourriture. S'amuser. Lillian approuverait ça, je sais.

Sauce pour pâtes de Tom
(à l'origine un article invité sur Books on the Brain, lisamm.wordpress.com)

L'idée de The School of Essential Ingredients est venue d'un cours de cuisine que j'ai suivi à Seattle, mais l'approche que Lillian, la chef/enseignante du roman, a envers la nourriture est venue de mon expérience de deux ans en Italie. Pendant que j'étais là-bas, j'ai appris à voir la nourriture comme une conversation entre des ingrédients plutôt que comme un ensemble de règles à suivre. Au début, ce dialogue entre les ingrédients semblait être aussi dans une langue étrangère avec l'italien, mais au fil du temps, j'ai appris à me détendre, à m'immerger dans les saveurs et les textures des ingrédients, à moins me soucier de l'utilisation des recettes. . Bref, j'ai appris à jouer avec ma nourriture.
Et ce que j'ai appris, c'est que la cuisine est une activité très indulgente. Remplacer un ingrédient par un autre est un acte créatif et non destructeur. Sortir de derrière la paroi protectrice d'une recette nous permet d'entrer en contact plus étroit avec l'aliment lui-même. Considérer une recette comme le début d'une conversation ouvre des possibilités infinies.
Je vous propose la recette suivante dans l'espoir que vous vous sentirez invité/dirigé/inspiré à expérimenter. Que se passerait-il, par exemple, si vous râpez des zestes d'orange dans votre sauce ? Ou de la saucisse de poulet usagée, ou de l'agneau haché avec un peu de romarin frais ? Comment ces explosions de créativité peuvent-elles affecter la vie de quelqu'un que vous aimez ?

Remarque : pour de meilleurs résultats, utilisez les cubes de bouillon de poulet extra-larges de Knorr.

Écrasez les tomates entières dans un robot culinaire ou hachez-les finement à la main.
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1/2 cube de bouillon de poulet moelleux extra-large (voir note)
1 tasse d'oignon, haché
2 grosses gousses d'ail, hachées
1 livre de saucisse italienne hachée
1/4 tasse de lait
1/4 tasse de vin rouge
1 boîte de 28 onces de tomates entières, égouttées et écrasées (voir note)
1 tasse de sauce tomate (plus si vous voulez)
Sel et poivre

1 livre de penne
Fromage parmesan râpé (facultatif)
1. Dans une grande sauteuse, chauffer l'huile d'olive à feu moyen-doux jusqu'à ce que des bulles se forment. Écraser le demi-cube de bouillon dans l'huile et bien mélanger. Ajouter l'oignon et faire revenir 2 minutes. Ajouter l'ail et faire revenir jusqu'à ce qu'il soit translucide.

2. Ajouter la saucisse hachée, augmenter le feu à moyen et cuire jusqu'à ce que la viande ne soit plus rose. Ajouter le lait et laisser mijoter jusqu'à absorption. (Ne vous inquiétez pas si cela semble étrange au début, le lait adoucira le vin et fera une merveilleuse sauce luxuriante.) Ajoutez le vin, réduisez le feu à doux et laissez mijoter jusqu'à ce que le vin soit absorbé. Ajouter les tomates concassées, la sauce tomate, le sel et le poivre au goût. Porter à ébullition à feu vif.

3. Réduisez le feu à doux et laissez mijoter pendant 1 à 3 heures, à couvert si vous voulez une sauce riche mais légèrement plus fine, à découvert si vous voulez une sauce plus épaisse et que l'odeur se répande dans votre maison.

4. Portez une grande casserole d'eau à ébullition. Cuire les penne selon les instructions sur l'emballage, jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Égoutter les pâtes et les placer dans un grand bol de service. Verser la sauce sur les pâtes avec du parmesan râpé si désiré et servir immédiatement.
Rendement : 6-8 portions

Le gâteau blanc de Carl
(à l'origine un article invité sur Bookingmama.blogspot.com)

Lorsque j'écrivais L'école des ingrédients essentiels, mon idée était d'associer chaque personnage à un aliment qui les aiderait à évoquer un souvenir, à provoquer un changement de vie, à guérir un chagrin. Parfois, ce match était évident, facile, mais pendant longtemps, je ne savais pas ce que devait être la nourriture de Carl. J'ai essayé du pain, des omelettes, du sel – rien de tout à fait convenable. Et puis j'ai pensé à un gâteau et j'ai entendu le déclic, le son dans ta tête qui te fait savoir que tu as mis les bons morceaux ensemble dans une œuvre de fiction.

Le seul problème était qu'à l'époque j'aurais pu facilement gagner un prix en tant que pire pâtissier du monde. À cet égard, Helen et moi étions des âmes sœurs. J'ai une belle-sœur qui fait des gâteaux extraordinaires – hauts, légers, sculpturaux dans leur décoration – mais les miens ressemblaient plus à ces cartes griffonnées qu'un tout-petit vous donne, pleines d'amour mais dignes de grincer des dents dans la production.

Mais Carl avait besoin d'un gâteau – et d'un blanc en plus, quand tout le monde dans ma famille est un fanatique du chocolat – alors j'ai dû le découvrir. Dans le processus, j'ai appris la chimie, la patience et la magie. Et si je puis dire, ce gâteau est délicieux. Même les amateurs de chocolat étaient d'accord.

J'inclus la recette ci-dessous, mais Lillian veut s'assurer que je dis que vous devriez jouer avec. Si vous faites partie d'un club de lecture, pensez à l'essayer lors de votre prochaine rencontre….

2 2/3 tasses de farine à gâteau tamisée
3 cuillères à café de levure chimique
1/2 cuillère à café de sel

3/4 tasse de beurre non salé (température ambiante)
1 1/4 tasse de sucre
3 jaunes d'oeufs
3 cuillères à café d'extrait de vanille

4 blancs d'oeufs
1/4 tasse de sucre

Chauffer le four à 350 degrés. Beurre et farine 3 moules à gâteaux 8″.
Séparer les œufs, réserver.
Tamiser ensemble la farine, la poudre à pâte et le sel. Mettre de côté.
Battre le beurre jusqu'à ce qu'il soit tendre. Ajouter le sucre en battant plusieurs minutes (jusqu'à consistance mousseuse !). Ajouter la vanille. Ajouter un jaune d'œuf à la fois, en battant après.
Ajouter le mélange de farine en alternant avec le lait. Farine-lait-farine-lait-farine.
Battre les blancs d'œufs. Lorsque les pics sont mous, ajoutez le sucre. Battez jusqu'à ce que les pics soient fermes, mais ne battez pas trop!
Incorporer les blancs d'œufs au mélange de farine. Verser la pâte dans des moules à gâteaux.

Cuire 20-25 minutes. Le gâteau est cuit lorsqu'un cure-dent en ressort propre.

Glaçage:
1 tasse de beurre non salé
4 tasses de sucre à glacer (plus si nécessaire)
1/4 tasse de lait
1/4 tasse de crème à fouetter
1 cuillère à café de vanille

Battre le beurre jusqu'à ce qu'il soit mou. Ajouter progressivement le sucre, la vanille et le lait/crème à fouetter.

Crabes rôtis de Claire
(à l'origine un article invité sur readersrespite.blogspot.com)

Il y a une quinzaine d'années maintenant, mon mari et moi avons acheté un petit terrain sur la péninsule olympique de l'État de Washington. La propriété s'élevait à environ 250 pieds, mais techniquement, c'était au bord de l'eau et nous nous sommes frayés un chemin à travers le chêne empoisonné et avons escaladé des échelles et des cordes et nous sommes tenus, triomphants, sur notre plage. La vue sur la baie était sans fin, les phoques ont levé la tête hors de l'eau et nous ont regardés avec des yeux bruns doux. Nous sommes tombés amoureux.

Notre plage est rocheuse et à marée basse, elle laisse derrière elle une vaste étendue d'huîtres. Pour certains de nos amis, la prime est écrasante et ils restent assis sur les rochers dans une sorte de bonheur abasourdi pendant des heures, couteau à huîtres à la main. Hélas, ni mon mari ni moi n'aimons les huîtres. Nous avons essayé. Nous avons fait du barbecue et du four, du citron, de la sauce piquante et du ragoût. Rien à faire.

Cependant, nous aimons le crabe, et il y a des crabes dans l'eau froide et profonde juste à côté de notre plage. Ainsi, chaque été, nous traînons notre canot sur les mollusques complètement offensés et partons à la recherche de crustacés.

À titre de mise en garde, j'aimerais dire que la pêche au crabe en canot est une proposition très discutable. Pourtant, mon mari aime l'aventure, alors nous avons acheté un joli canoë orange qui ressemblait à quelque chose dans lequel vous mettriez des éclaireuses au camp d'été. Cela a duré quelques années jusqu'à ce qu'une grosse tempête hivernale s'effondre alors qu'il était ligoté sur la plage.

Maintenant, nous avons un nouveau canoë – Tank Girl. Tank Girl est grande et forte et si lourde que je ne comprends vraiment pas comment elle flotte. Lorsque la marée est basse et que la plage ressemble à un champ de bataille jonché de grenades à arêtes vives, disons simplement que vous devez aimer les crabes pour traîner Tank Girl à travers tout cela jusqu'à l'eau.

Ce que nous faisons. Et vouloir apprendre à bien préparer nos prises m'a amené à suivre un cours de cuisine, où on nous a appris à les tuer à mains nues. Ce qui a conduit à l'école des ingrédients essentiels.

Les gens ont demandé la recette du crabe rôti du chapitre de Claire dans le livre, alors voici. Et Claire et Helen veulent que vous sachiez que si vous ne pouvez trouver que des crabes déjà cuits (ou si vous n'aimez pas l'idée de les tuer), vous pouvez également l'utiliser comme une trempette vraiment décadente. Ou une sauce pour pâtes. Ou…

2 crabes vivants
3/4 tasse de beurre
3/4 tasse d'oignon, haché
2 T de gingembre, émincé
2 cuillères à soupe d'ail, émincé
1 t de sel
1/2 t de flocons de piment rouge

1/4 tasse de jus de citron frais
1/4 tasse de vin blanc sec

Couchez le crabe vivant côté ventre vers le bas et tenez-le par l'arrière avec une main (en évitant les grosses pinces !). Avec l'autre main, saisissez le bord de la coque arrière avec vos doigts. Tirez brusquement pour retirer la carapace, puis coupez le crabe en deux moitiés avec un grand couteau. Laver la cavité corporelle en enlevant les poumons et les entrailles. Avec un grand couteau, couper entre chacune des cuisses et casser les coquilles avec le côté du couteau, pour permettre des ouvertures pour la sauce à rôtir. (pour une description plus détaillée, vous pouvez aller aux pages 46-47 de The School of Essential Ingredients).

Faire fondre le beurre dans une casserole à feu moyen. Ajouter l'oignon et faire revenir jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajouter le gingembre, l'ail, le sel et les flocons de piment rouge et faire sauter environ une minute jusqu'à ce que l'ail devienne translucide mais pas doré.

Mettre les crabes dans une rôtissoire et bien les enrober de sauce. Rôtir 15-20 minutes au four à 375 degrés. Remuer 2-3 fois.

Jus de citron chaud et vin blanc. Ajouter au crabe avant de servir.

Fournissez à vos invités de nombreuses serviettes, des paniers de pain français croustillant et une salade verte fraîche. Les ustensiles pour extraire la viande des coquilles sont également pratiques & #8230.

La fondue d'Hélène
(à l'origine un article invité sur Redladyreadingroom-redlady.blogspot.com)

Les gens me demandent souvent où ils peuvent trouver un restaurant ou un cours de cuisine comme celui de Lillian dans The School of Essential Ingredients - un endroit où l'on répond à des besoins que l'on ne savait même pas avoir, où l'on se rend compte que la vie peut être belle ou triste, mais en tout cas est fait pour être vécu. Ma réponse est que Lillian's est fictif, mais que les restaurants magiques existent. Parfois, vous tombez simplement sur eux.

Ce qui m'amène à la fondue. Dans The School of Essential Ingredients, la fondue est un moyen pour le cours de cuisine de Lillian de célébrer la Saint-Valentin, c'est donc avec un sentiment de bonheur que je me suis retrouvée le week-end de la Saint-Valentin cette année à New York avec ma fille de 21 ans. , essayant de retrouver un restaurant de fondue dans l'East Village qu'un ami lui avait dit que nous DEVONS trouver. Il s'appelait Le Cochon Bourgeois.

Nous avons décidé de le localiser pendant que nous étions en train d'explorer l'après-midi, juste pour savoir où aller ce soir-là. Nous avons marché juste à côté de l'adresse - pas de restaurant. Nous avons demandé dans un magasin deux portes plus bas, le commis n'avait jamais entendu parler de l'endroit. Nous avons demandé aux gens dans la rue. Rien. Enfin, en prenant notre commande pour le déjeuner dans une (fabuleuse) sandwicherie porchetta, nous l'avons mentionné. Ah oui, ils en avaient entendu parler. Ils ont montré de l'autre côté de la rue la façade d'un immeuble vierge, dont les fenêtres étaient fermées par des volets en bois. Nous sommes allés trouver « Le cochon bourgeois » peint en petites lettres frisées sur le cadre de la porte.

Nous sommes revenus à 19h pour trouver la magie – Paris dans un autre siècle. Les volets s'ouvrent, la lueur des bougies vacille à l'intérieur des fenêtres. Un homme avec une délicieuse ressemblance avec Johnny Depp debout à la porte, vêtu d'une cape et d'une cravate, laissant les gens entrer deux à la fois. Nous sommes entrés pour trouver un éclairage tamisé, du papier peint floqué rouge, les tables collées les unes contre les autres comme des amants. La fondue était délicieuse et chaude et nous y avons trempé une incroyable gamme de pain croustillant et de raisins, de tranches de pomme et de pommes de terre rôties au romarin. Le vin était froid nous avons parlé de tout et de rien pendant des heures un (vrai) français assis au bar a envoyé une coupe de champagne à ma fille. Oh mon.

So here is Helen’s fondue, with some variations as suggested by a magical evening in New York City.

garlic clove, cut in half
1 1/2 cup white wine
2-3 T kirsch
1/2 lb Emmenthaler
1/2 lb Gruyere
1-2 T cornstarch
une pincée de muscade
Rub fondue pot with garlic clove. Add white wine and kirsch and heat. Grate cheese and put in plastic bag with cornstarch shake until cornstarch covers cheese. Add cheese slowly to pot, stirring in a figure-8 motion. Add a small pinch of nutmeg at the end…

What shall you dip in your fondue? Essayer:

crusty french bread, cut in cubes
grapes
apple slices
roasted rosemary potatoes (cut new red potatoes in chunks, brush with olive oil, toss with a bit of salt and pepper and rosemary, then roast in a 375 degree oven until as soft as you like them – figure 30-45 minutes).

Spring Risotto
(originally a guest post on BermudaOnion.wordpress.com)

For a long time I thought of risotto as a winter dish. I love the idea of coming home after a cold and hectic day and standing at the stove, stirring chicken broth into the softly sizzling rice while listening to my children talking at the kitchen table. The dark outside the windows, the lights above the table and the stove. It feels safe and comforting, and the risotto when you eat it feels that way, too.

But then spring comes along, with its crazy combination of hope and green shoots coming up in the yard, but cool weather when you least expect it. I want to get excited and run out there among all that green, but I still want to feel safe and warm.

Which leads us straight to asparagus risotto, and if I can convince you to find the freshest and most local asparagus you can to make this dish, I will sleep easier tonight. Because once you eat asparagus that has been freshly picked, not shipped from who-knows-where until it toughens into spears that yes, indeed, could be used for swords at the table just as every child instinctively wants to do – well, once you eat the good stuff, you will never go back. You will be willing to wait all the rest of the year until asparagus season comes around again. And you will be reminded that waiting and anticipation are not bad things – and that the rewards for doing so can be incredible.

So here’s a recipe for Lillian’s asparagus risotto, with the hope that you will feel inspired to play with it yourself, as Lillian would want you to do. What other fresh vegetables might you use in another season? How about adding some lemon zest? Grilled shrimp? The possibilities are as infinite as spring…

4 cups chicken or vegetable broth
1/2 lb asparagus
3 T butter
3 T olive oil
1 cup chopped onions
1 1/3 cup arborio rice
1/2 tasse de vin blanc
1 feuille de laurier
salt and pepper (to taste)
lemon zest (optional)
shaved parmesan

Cut asparagus tips into 1 1/2 inch pieces. Cut half of the stocks into finely chopped pieces cut the other half into 1 inch pieces.

Heat broth in a heavy saucepan. When boiling, add asparagus and cook until just tender (3-5 minutes). Take out asparagus with a slotted spoon and set aside in a bowl. Turn down heat under broth to a low simmer.

In a different heavy saucepan, melt butter and add olive oil. Add chopped onions and saute until translucent (about 5 minutes). Add rice and bay leaf and stir until well coated with the butter. Add wine and cook, stirring, until liquid has evaporated.

Add a ladleful of heated broth to the rice, stirring until liquid is absorbed. Continue adding a ladleful at a time, until broth is gone and rice is creamy but grains are still firm.

Add the asparagus and a pinch of lemon zest (optional). Ajouter du sel et du poivre au goût. Put in a serving bowl and top with Parmesan shavings.

Prep time: 45-50 minutes (with much contemplative stirring)
Pour 6.

Thanksgiving Stuffed Turkey Breast

(originally a blog post on abookbloggersdiary.blogspot.com)

Our second year in Italy, we decided to have a Thanksgiving feast and invite our Italian friends so they could experience an American holiday. We knew it wouldn’t be completely traditional we’d have to use chutney instead of cranberry sauce and get a turkey from our American friend who had access to the store at the local U.S. military base – but it could be done.

The day of Thanksgiving dawned. In honor of our guests I had decided to polish the wood floors of our apartment. But as the polish spread across the floor and the wood began to glisten I noticed a horrifying smell rising up. Think pink. Think your grandmother’s floral perfume mixed with that thick, gritty pink bathroom soap that used to come out of public dispensers.

My husband ran out to buy scented candles, which we lit, to no avail.

Our friend arrived with our Butterball turkey, which landed plump and steroid-filled on our kitchen counter. We shoved it in our tiny oven and soon the smell of roasting turkey wafted out to the living room, where it was met with a wall of pink scent. You could almost see the battle lines.

But the Italians were sweet, carrying flowers as they arrived, and we sat down at the table, filled from stem to stern with mashed potatoes and turkey and stuffing and chutney and salad and vegetables and…

And suddenly, I saw it all through their eyes. Our table looked like the playing field after the ending whistle of the Super Bowl. Nothing like the five-hour lunches we had experienced at their houses, where one dish followed the next, each given attention and admiration, their flavors finding their way, slowly and luxuriously, into your soul.

But the Italians were polite they were lovely, in fact. Maurizio especially loved the chutney that he said, with utter delight, reminded him of the sweet and sour sauce at McDonald’s. And at the end of the evening, when the last guest was gone and the last dish was dried, I sat in the lingering pink scent of my living room and realized that perhaps I was the one who had learned about tradition that evening.

Antonia’s chapter in The School of Essential Ingredients, and its different approach to Thanksgiving, grew out of that experience and out of all the interesting things we see and learn when we look at ourselves through the perspective of a different culture.

1 whole turkey breast
4 slices of pancetta
2-3 garlic cloves
1-2 T rosemary
sel et poivre
handful of dried cranberries
sherry (enough to cover cranberries)
huile d'olive

Soak cranberries in sherry (15 minutes), drain.

Butterfly turkey breast — lay open.

Sprinkle with salt and pepper, garlic, rosemary, and cranberries. Arroser d'huile d'olive. Add pancetta slices.

Roll up turkey, season outside with rosemary, garlic, salt and pepper. Tie with string. Wrap in foil. Cook at 400 degrees for 40-55 minutes (internal temp 140 degrees).

Abuelita’s Hot Chocolate

(originally a blog post on www.devourerofbooks.com)

We’re moving deeply into winter, Thanksgiving handing the holiday baton over to the festivities of December. Kitchens are filled with the smells of rosemary and turkey, pumpkin and cinnamon, nutmeg and cloves. And hot chocolate, the way that luxurious smell comes floating up to your nose, the first sensation of whipped cream meeting your lips as you sip your way to the molten chocolate underneath.

It’s magic, really, which makes it only natural that Lillian used hot chocolate to tempt her mother back into the real world in The School of Essential Ingredients. But I realized pretty quickly when I was writing Lillian’s story that it couldn’t be just any hot chocolate. It had to be a version that would remind you of the hot chocolate you drank after playing all day in the snow, yet would also be full of the sensuality that only comes with adulthood. A recipe that would remind Lillian’s mother of the world she had given up.

As I was writing Lillian’s story I spent a lot of time in the kitchen, playing with ingredients. I loved the idea of adding orange and cinnamon, the combination of summer and autumn they create. Coffee and chocolate played off each other in an equally satisfactory way. But something was missing, and I couldn’t think of what it would be.

I went to the Mexican grocery store in the Pike Place market in Seattle and I asked the woman there for something special. She humored me, suggesting cinnamon, and sent me on my way. But as I was going up to the counter with a red and yellow box of Mexican chocolate in my hands, she came around the end of the aisle, a small bag in her hands.

“Perhaps a bit of anise,” she said.

It’s in there, with the proviso that a little bit of anise goes a very long way….

1 tasse de lait
5 curls orange rind
1/2 stick cinnamon
4 T Mexican chocolate
anise
1 cup coffee
whipping cream

Put milk, orange rind, cinnamon and chocolate in a saucepan and warm through. Add a touch of anise. Add to coffee and top with whipping cream.


Grilled S&rsquomores Nachos Recipe

For this recipe, you need foil and a foil pan, along with your traditional s&rsquomore fixings.

These grilled s&rsquomores are cooked over the campfire, on the grill, or in an oven at home.

If you are making these out at the campground and the fire pit does not come with a grate, use a portable one.

We make these dessert nachos in an 8&Primex8&Prime foil pan. If you have a large family, you will want to make more in a larger pan. Everyone will want more, so maybe even two large pans.

We discovered that this recipe is just as good at home on the grill or in the oven.

Grilling Instructions: We recommend that you make this recipe in a cast iron skillet when cooking on a grill. We do not top it with foil when we use this skillet. We grilled these for about 7 minutes on our cast iron gas grill, but it could take longer depending on how hot your grill is. Keep a close eye on it to make sure it does not burn.

Oven Baking Instructions: Like with the grill, we recommend that you make this in a heavy skillet. Bake at 350 degrees for 10+ minutes. You can get the marshmallows extra crispy by moving them to a rack high in the oven for a minute or two after it has baked. Keep a very close eye on the oven so that the marshmallows do not burn.

Camping Dessert Nachos

The fun thing about this recipe is that is very adaptable, not only in how it is prepared but also with the ingredients. We love to have a Deluxe S&rsquomores Nacho bar with a variety of toppings. All the different options are set out and we let everyone customize their own pan of nachos. We love to use caramel bits, mint chips, bananas, peanut butter, strawberry jam, and sprinkles in addition to the marshmallows, chocolate, and graham crackers. Just layer the ingredients you want. Can you think of an ingredient that we left out?

Diana&rsquos very favorite way to enjoy these nachos is with pretzel chips, strawberry jam, and caramel bits. Strawberry and caramel are such an amazing combination that goes so well with the chocolate. These amazing tastes are enhanced with the salt on the pretzels. Look at that gooey goodness!

By now you are sure to be salivating. We hope that you enjoy this great camping dessert as much as we do!

Vegan S&rsquomores Nachos

If you are vegan, you can still enjoy this tasty camping treat. Instead of regular marshmallows use Dandies. You can usually find vegan chocolate chips at or your local market. A few popular graham crackers are vegan, but check the ingredients to make sure.

Happy Campers will also enjoy these other chocolatey camping treats: Cherry Chocolate Lava Cake, Turtle Lava Cake, and Campfire Chocolate Chip Cookies.