Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

56 millions de dollars de cocaïne trouvés dans une cargaison de Coca-Cola

56 millions de dollars de cocaïne trouvés dans une cargaison de Coca-Cola


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les travailleurs d'une usine de Coca-Cola en France ont trouvé pour 56 millions de dollars de cocaïne cachée dans des expéditions de concentré de jus d'orange

Vous souvenez-vous de cette rumeur selon laquelle la formule originale de Coca-Cola contenait de la cocaïne ? Ce crime pousse la nostalgie un peu trop loin.

Les autorités d'une usine de Coca-Cola en France ont trouvé un bonus inattendu dans une cargaison de jus d'orange en provenance d'Amérique du Sud : 56 millions de dollars de cocaïne. Les 370 kilogrammes de drogue étaient cachés dans des sacs parmi le concentré de jus d'orange, selon la BBC.

Les drogues ont été découvertes à l'origine par des ouvriers de l'usine qui ont immédiatement alerté les autorités. La cocaïne fait partie des plus grandes découvertes de drogue sur le sol français.

Le procureur de la ville portuaire française de Toulon, Xavier Tarabeux, a déclaré que l'envoi était une "très mauvaise surprise" et a une valeur marchande estimée à 50 millions d'euros, soit environ 56 millions de dollars.

« Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués », Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, a déclaré le site d'information Var-Matin.

Selon la rumeur, la formule originale de Coca-Cola du XIXe siècle aurait inclus de la cocaïne parmi ses ingrédients. Cependant, Coca-Cola a nié avec véhémence que cela était vrai.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Les travailleurs de Coca-Cola découvrent 56 millions de dollars de cocaïne dans une usine française

À l'époque où Coca-Cola a été introduit pour la première fois en 1886, la boisson gazeuse populaire présentait la cocaïne comme l'un de ses ingrédients clés en raison de l'utilisation de la feuille de coca du Pérou. Maintenant, en 2016, il est possible que l'entreprise revienne à cette recette (pas vraiment), car les travailleurs d'une usine du sud de la France ont découvert cette semaine une énorme cache de cocaïne d'une valeur d'environ 56 millions de dollars dans une cargaison de concentré de jus d'orange de Amérique du Sud.

|#Marseille| Var: 370 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur de Coca-Cola: La marchandise illicite valait . https://t.co/hQI4sWLx3S

&mdash DirectMarseille (@DirectMarseille) 30 août 2016

L'usine Coca-Cola, située dans un village de Signes, produit des concentrés pour les différentes boissons de l'entreprise. Suite à la découverte de mardi, les travailleurs ont prévenu la police judiciaire de Marseille, qui a depuis ouvert une enquête.

La cocaïne était cachée dans des sacs parmi une livraison de concentré de jus d'orange et s'élevait à 370 kg, ce qui en fait l'une des plus grosses saisies de la substance illégale sur le sol français de l'histoire. Plus tôt cette année, une autre cache de 370 kg de cocaïne a été découverte dans un conteneur maritime dans le port du Havre.

Une saisie au large des côtes de la Martinique l'année dernière a marqué un record national lorsque les douanes françaises ont découvert 1995,81 kg de cocaïne dans un voilier.

Les médicaments ont une valeur marchande d'environ 50 millions d'euros (56 millions de dollars), selon le procureur Xavier Tarabeux, qui a qualifié la découverte de "mauvaise surprise".

Une enquête sur "trafic et importation de drogues illégales" est en cours et les autorités, qui s'efforcent de trouver l'origine des drogues, ont déjà déterminé que les employés de l'usine Coca-Cola n'étaient pas impliqués dans l'incident.

"Les premiers éléments de l'enquête ont montré que les salariés n'étaient aucunement impliqués", a déclaré Jean-Denis Malgras, président régional de l'entreprise, au site d'information Var-Matin.

Il s'agit de la deuxième crise majeure de drogue à se produire cette semaine. Dimanche, trois passagers à bord du bateau de croisière Sea Princess ont été arrêtés en Australie après que les autorités eurent découvert pour 30 millions de dollars de cocaïne cachée dans leurs bagages. Les trois hommes étaient montés à bord du navire en Angleterre début juillet, mais on ne sait pas quel port ils ont utilisé pour transporter la drogue. En fin de compte, cependant, tous les trois risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité.

Contrairement aux arrestations de navires de croisière, il n'y a pas eu une telle chance après l'incident de Coca-Cola. Cependant, les autorités savent au moins qu'il existe un lien français qui relie l'envoi à son destinataire prévu.


Voir la vidéo: Why is it so hard to find certain kinds of soda? (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Zulugore

    Bien sûr. Je suis d'accord avec tout ce qui précède.

  2. Faro

    Je confirme. Je me suis joint à tous ci-dessus. Nous pouvons communiquer sur ce thème. Ici ou dans PM.

  3. Camshron

    Je suis désolé, mais à mon avis, vous vous trompez. Je suis sûr. Je suis en mesure de le prouver. Écrivez moi en MP, ça vous parle.

  4. Kasen

    Je confirme. Je m'abonne à tout ce qui précède.



Écrire un message